RAID BALEARES 2003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lembarcation elle, est toujours la mme, un bateau pneumatique semi-rigide 6,5 mtres de marque BWA, propuls par deux moteurs hors-bord 4 temps de 80 Ch chacun.

Le bateau est arm en 3me catgorie afin deffectuer les diffrentes traverses ncessaires dans la rglementation la plus stricte.

Nous exploitons fond lextraordinaire capacit demport de ce type de bateau ; il nous faut loger, en plus des 6 personnes embarques, les sacs tanches (HPA), le matriel pour les bivouacs, le radeau de survie et le carburant rparti en plusieurs rservoirs, au total 280 L.

 

 

 

 

 

 

 

 

indit en semi-rigide

 

 

 

La base de dpart choisie, est Empuriabrava dans la baie de Rosas en Espagne, ce lieu bien connu par lun dentre nous sapparente un gigantesque paradis de la plaisance dans le style marina de Floride

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 28 Mai 2003 15h

Le bateau sangl sur sa remorque, le vhicule lourdement charg, la moiti de lquipe part de Bordeaux vers Empuria, avec pour objectif la mise leau le soir mme. Vers 21h, nous rentrons dans la superbe marina o nous attend le reste de lquipe, ainsi quun membre de PNEUBOAT  (Hinano) venu nous assister pour ce dpart qui va tre plus mouvement que prvu

Aprs un pot pour marquer le dbut de cette aventure, nous partons pour la station service afin dabreuver la bte en vue de sa course folle ; vient ensuite lheure de la mise leau L, la dconvenue est de taille, puisque la rampe choisie pour sa disponibilit toute heure est barre par deux normes blocs de bton !!!

Il est 22h pass, et ceux qui naviguent en Espagne, connaissent bien la difficult de trouver des rampes de mise leau sur ce littoral ; toutes les rampes sont rglementes avec des heures douverture, et sont bien entendu, payantes.

Nous dcidons alors de nous rendre Rosas, la ville voisine, mais aprs avoir sillonn tout le port, nous ne sommes pas plus avancs.

Une demi-solution est trouve en passant par la plage, dserte cette heure-ci, mais celle-ci est trs plate, et nous ne savons pas trop si cela sera adapt pour un bateau dune tonne.

Nous partons manger avant cette mise leau qui sannonce difficile

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vers minuit et demi, le bateau est prpar pour retrouver son lment, et tout doit se passer assez rapidement. Heureusement, nous sommes nombreux, et cela nous sauve ; il est 1h du matin quand le BWA met doucement le cap vers son point de dpart dfini 6h.

Couchs 2h, levs 5h ; le ton est donn, cest bien un raid qui commence.

 

 

 

 

 

Riches de notre exprience Corse, nous voulions renouveler laventure tout en renforant un peu la difficult, avec un aspect novateur. Cest le terrain de jeu Mditerranen qui est encore choisi, et cette fois, les distances parcourir se rallongent nettement, puisque nous prvoyons de naviguer sur plus de 630 milles nautiques en 5 jours.

Notre regard se porte tout naturellement vers les les Balares, dont nous choisissons de rejoindre et faire le tour des trois principales (Majorque, Ibiza, Minorque).

 

 

 

 

 

 

Jeudi 29 Mai 2003

Cest avec un peu de retard que nous rejoignons le bateau, et tout sorganise merveille, lexprience aidant Hinano est encore sur le pont pour nous voir partir, dcidment ils ont la foi, dans cette famille !!!

Cest exactement 6h 50 que nous passerons la digue dEmpuriabrava, cap sur Pollena (cte Nord-Ouest de Majorque) 140 milles nautiques de l. La mer est incroyablement calme, le ciel est sans un nuage, mais lair reste frais plus de 22 nuds. Pendant une heure, nous longeons la cte Espagnole vers le sud, en passant devant les les Medes et El Estartit (antre de la plonge) et cest au cap Bgur que nous quittons le continent et nous nous lanons vers ces les quaucun dentre nous ne connat.

Par quart dune heure, nous nous relayons la barre de Yellow Storm, et trs peu dentre nous sont habitus tenir un cap sans aucun repre autour. La difficult principale sera donc de ne pas zigzaguer pour ne pas rallonger la distance parcourir Ds que le sillage serpente quelque peu, les rflexions vont bon train vers le pilote en cause !  Cela devient mme la proccupation principale des barreurs, qui finalement, regardent plus souvent derrire que devant !!!

Les conditions sont idales, le bateau navigue dans un confort inespr. Nous rencontrons quelques ailerons la surface, des dauphins, et autres poissons-lune se faisant surprendre par notre vitesse.

Quant au carburant, il coule bien aussi, nous arrivons la fin des 160 L de notre rservoir principal que nous dcidons de vider jusquau bout. Aprs environ 5h de route, les moteurs calent nous signifiant le changement de rservoir. La rserve additionnelle de 55 L place larrire est branche sur le filtre dcanteur, et cest reparti Pas pour longtemps, peine avons-nous mis la puissance de croisire qun des moteurs cale nouveau, cest sur, cest un problme dalimentation. Nous ramorons le circuit, mais rien ny fait, nous sommes toujours en panne plus de 30 milles de lle. Le circuit de carburant est vrifi, mais nous ne trouvons rien. Nous en venons penser que la durite est trop troite ; ce rservoir additionnel na pas pu tre test avant notre dpart. Ce petit dtail aurait pu prendre une autre importance sur une mer moins favorable Il nous faut donc transvaser dans le rservoir principal. 10 minutes aprs, Lolo qui commenait tre malade, est plutt content de nous voir repartir vers notre destination.

Cest 13h 40 que nous franchissons la digue de Pollena, le poste carburant est ferm, renseignements pris, cela nous laisse le temps daller manger pour revenir 15h. Aprs repas et balade, il est 15h 15 quand nous nous repositionnons devant les pompes, mais toujours personne Un petit appel la VHF rsoudra le problme. Nous avons consomm 193 L et parcouru 148 Mn (mesur au GPS) pour cette premire traverse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Initialement il tait prvu que nous bivouaquions dans le coin, mais il est 16h, et nous dcidons davancer un peu plus loin tant que la mer le permet. Nous commenons donc notre descente de la cote Ouest de Majorque en scrutant bien la dcoupe du littoral pour dnicher lendroit idal pour notre bivouac.Nous ferons encore une courte escale Puerto Soller pour charger un peu deau douce quai.

Il est plus de 17h quand nous quittons Soller, et le problme du campement commence vraiment se poser ; ce sont une succession de falaises rocheuses tombant sur de courtes plages trs inclines, en galets. Chacun met son opinion sur tel ou tel endroit, et nous nous

voyons mal installer un bivouac pendu la falaise comme le font les alpinistes ; nous, nous sommes des marins !!! Nous arrivons lextrmit Sud Ouest de lle, le port dAndraitx nest plus trs loin. Nous doublons la dernire pointe avant le port, et l miracle, la crique idale, bien abrite pour le bateau, et de lespace pour les tentes. Le port est peine un demi mille, nous pourrons y trouver du carburant, et ce sera un excellent point de dpart pour la traverse vers Ibiza le lendemain matin.

Viens ensuite le montage du bivouac, avec trois tentes installer, et le repas prparer. Lolo (83/88), charg de lintendance, a prouv beaucoup de difficult pour le premier montage de sa tente, et nous lavons vu tourner autour, la manire dune poule qui aurait trouv un couteau !  La solidarit aidant la tente fut dresse rapidement !

Nous avons navigu de 6h 50 19h, parcouru 207 nautiques (383 Km) et englouti 271 L de carburant.

 

 

 

 

 

Vendredi 30 Mai 2003

Rveills 5h par une horde de chalutiers et leur diesel bruyant, nous ne sommes pas en retard pour plier le matriel, cest 8h pile que nous nous amarrons aux pompes du port dAndraitx. Nous ne sommes pas rellement tonns de ny trouver personne malgr lindication des horaires douverture. 8h 15, le pompiste arrive doucement 80 L et 64 plus tard, nous mettons le cap sur la pointe Nord Ouest dIbiza avec une mer sans une ride et un soleil parfaitement au rendez-vous. 2h 30 nous sparent de la punta Moscarte sur Ibiza, nous longeons maintenant la cte Ouest de lle. Juste avant le port de San Antonio, un site particulier avec une roche en vote sur leau nous arrte pour quelques photos. Nous reprenons notre route sans oublier de rcuprer le photographe que nous avions pos sur le rocher

Il est 11h 45 quand nous pntrons dans le port de San Antonio, la nav dhier nous permet darriver avec une demi-journe davance sur le programme. Immdiatement nous sommes intercepts par un agent du port qui nous assigne une place et nous suggre daller rgler les 7 relatifs nos deux heures descale  -Taxe minimale , comme ils disent Bienvenu Ibiza !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous profitons des sanitaires, auxquelles il faut quand mme rajouter 1 pour leau chaude, et nous partons en ville pour le ravitaillement alimentaire. Nous ressortons ensuite du port pour manger directement sur le bateau ; celui-ci est mouill devant une plage de sable blanc non loin de l. Une eau dun bleu turquoise sera le cadre de notre repas.

Vers 15h, nous reprenons notre route en contournant la pointe Sud dIbiza. La cte cet endroit, ne prsente pas dintrt particulier. Nous nous faufilons entre Ibiza et Formentera avec un petit regret de ne pouvoir aller flner sur cette petite le que nous ne verrons que de loin. Le BWA pointe son nez maintenant sur le port dIbiza, gigantesque, compos de marinas, bassins de commerce, et bateaux de promenade, nous ny ferons pas escale par crainte de se faire lourdement taxer pour aller boire une simple bire ! Nous prfrons continuer vers notre point de ravitaillement en carburant situ non loin de l plus au Nord.

A 16h 30, nous rentrons dans le port de Santa Eulalia pour le carburant ncessaire la traverse retour vers Majorque. Une fois les pleins fait, nous demandons un petit coin pour une heure descale, le temps de se dtendre un peu ; dans ce port, on vous demande 30 de caution pour laisser le bateau au quai daccueil, si nous ne sommes pas revenus dans lheure, ils encaissent la somme !!!   A cet endroit, nous avons mme vu lquipage dun gros voilier se faire vivement brocarder parce quils gnaient, nous avons mme cru quils allaient leur larguer les amarres avant que ceux-ci naient mis en route !   Quel accueil !!!

Les yeux sur la montre, nous buvons rapidement notre bire, et quittons ce lieu sans aucun regret Il est 17h 30, et il nest pas question pour nous de traverser vers Majorque ce soir, nous devons absolument trouver une crique abrite sur Ibiza, la qute impossible commence Nous approchons tous les recoins de la cte pour y dnicher lendroit idyllique susceptible de nous accueillir pour la nuit, sans succs. Le soir tombant, la pression monte. Nous trouvons un petit quai bti dans une crique, mais impossible dy installer les tentes, nous partons plus loin encore

Nous arrivions au point bouclant le tour complet de lle, quand enfin, nous trouvons la perle rare, un abri pour le bateau, et suffisamment despace pour les tentes, il est 19h. Aprs cette longue recherche, nous avons largement mrit lapro ; Lolo et Jean Claude sactivent.

Nous avons navigu de 8h 19h, parcouru 118 Mn (218 Km), et consomm 150 L.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SUITE DU REPORTAGE...

 

olivier@pneuboat.com