RIBEX 2004

Nous tenons à remercier tout particulièrement l'entreprise GLOAGUEN qui nous a aidé à la réalisation de ce raid

GLOAGUEN

STATION DE REVISION DE RADEAUX DE SURVIE
VENTE ET LOCATION DE BATEAUX PNEUMATIQUES
MATERIEL DE SECURITE, ACCASTILLAGE
VETEMENTS DE MERS ...

BP 619 - 3, rue des senneurs
29186 CONCARNEAU CEDEX
Tél : 02 98 97 04 08
e-mail : gloaguen@wanadoo.fr

ANGLETERRE Salon Nautique

RIBEX 2004

Photos : Olivier Petit / Yvon Lagadec / Philippe Nivez

Du 4 au 6 juin 2004, avait lieu à l’Ile de Wight, le seul et unique salon nautique réservé aux bateaux pneumatiques semi-rigides . Les RIB comme les appellent les Anglais .( rigid inflatable boat).

C’était une bonne occasion pour nous de réaliser un projet qui nous trottait dans la tête depuis 1996 : Traverser la Manche avec notre propre pneu.

En effet, Florence et moi, sommes passionnés de RIB Anglais, depuis 1995, année où nous avons découvert un salon nautique exceptionnel par sa convivialité et pour la facilité avec laquelle il était possible d’essayer des bateaux : Le « Southampton international Boat Show ».

A notre retour, après avoir vu et essayé des pneus plus incroyables les uns que les autres, nous décidions de revendre notre AVON 4.65 (en fait un Sillinger 4.65) et de commander un AVON 5.60 dive . En mai 96 sur le ferry qui nous ramenait en France (voiture, remorque et Avon flambant neuf) , naissait déjà l’idée de faire cette traversé en RIB.

Entre la France et l'Angleterre

 

Olivier Petit

2004, après plusieurs visites au « Southampton international Boat Show », et l’acquisition fin 2002 d’un nouveau RIB toujours Anglais, un RIBTEC 6.55, nous décidions après plusieurs discussions entre nous (Florence, Olivier alias olive 33 , Bertrand alias bébert, moi, alias marsu ) de traverser « le Channel » et d’en profiter pour visiter le RIBEX 2004.

C’est ainsi que le 4 juin 2004, se retrouvait à Cherbourg deux vieilles connaissances ; Yellow Storm, le BWA 6.50 d’Olivier, et Gibbule, notre RIBTEC 6.55 tous deux armés jusqu’aux dents en 3ème catégorie .

Les équipages sont composés pour Yellow Storm de Bébert et d’Olivier, et pour Gibbule, de Florence, Jean Yves, Yvon et Moi même, Marsu

A 15 heures 30, nous franchissons la passe nord du port de Cherbourg, cap au 20 ° direction Ile de Wight !

Après 4 heures 30 et 86 miles nautiques parcourus dans des conditions assez musclées (on a vu pire, mais là ça a quand même duré 4 heures !), nous entrons dans la marina de COWES ; et là, commençait la 4ème dimension !

Les diverses tracasseries administratives d’avant la traversée nous avaient laissé penser que nous ne pourrions pas effectuer cette trans-manche, nous n’avions donc pas voulu réserver de chambres d’hôtels plusieurs semaines avant le départ, mais le jour J, nous avons décidé d’y aller quand même ; et c’est sans hébergement que nous avons débarqué sur les quais de COWES.

Olivier et Bébert , eux avaient une chambre à l’hôtel !

Le hasard faisant bien les choses, nous avons croisé Alan Priddy, (l’homme qui à réalisé le tour du monde en pneumatique !) que nous avions rencontré lors du repas Pneuboat en décembre 2003 à Paris. Après lui avoir expliqué notre situation il nous présenta aux organisateurs du salon qui nous donnèrent plusieurs adresses d’hôtels susceptibles de nous héberger . Peine perdue ! Après plusieurs coups de téléphones, nous n’avions qu’une seule chambre pour quatre et pour une nuit seulement. Alan nous invita, Florence et moi à dormir dans son propre bateau, « Spirit of Cardiff » un semi rigide RIBTEC de 10 mètres.

Pour Jean Yves et Yvon, il trouva deux couchages à bord de « Scorpio » un SCORPION 8.50 cabine ; équipé de 2 Optimax 225 ch

Notre Hôtel, un RIBTEC de 10 mètres qui à effectué un tour du monde

Photos : Olivier Petit / Yvon LagadezL’hôtel de Jean-yves et d’Yvon , un Scorpion 8.50

 

Le terre plein de la marina qui accueillait la partie terrestre du salon était un peu pauvre, quelques malheureux stands se partageaient un espace trop grand pour si peu d’exposants.

Par contre sur l’eau, on en avait plein les yeux !

Démonstration de sauvetage par les RNLI (équivalent de notre SNSM), Prise d’otages, et course poursuite entre des terroristes, la police et l’armée! Retournement d’un semi rigide de sauvetage, puis remise à l’endroit et redémarrage des moteurs. Démonstration de catamaran de type « Zapcat » ….et tout ça dans les quelques mètres carrés de la marina ; incroyable pour nous Français !

La taille moyenne des RIB Anglais, est supérieure à celles de nos pneumatiques. Elle doit se situer entre 6.5 et 7.5 mètres. Nous faisions presque figure de nain parmis tous ces énormes semi-rigides exposés.

Un Scorpion habitable de 10 mêtres

 

Le samedi après midi, nous sommes invités par les membres de RIB NET (le Pneuboat Anglais) à participer à une chasse au trésor autour de l’île de Wight. L’équipage de Gibbule répond présent et embarque à bord de 2 OSPREY Viper Max . Florence et moi sur le 7.00 équipé d’un 225 Optimax , Jean Yves et Yvon sur le 600 équipé d’un 150 Optimax. Olivier et Bébert préfèrent rester à la marina pour faire des photos des différents pneus et démonstrations .

 

Après 60 miles nautiques autour de cette très belle île, nous passons au pied du phare des  Needles, pointe sud ouest  de l’île  et regagnons Cowes en empruntant le Solent, (bras de mer ouest qui sépare Wight du « continent » Anglais )

 

OSPREY VIPER 7.00

 

 

OSPREY VIPER 6.00

 

Le lendemain, dimanche, à 7 heure 30,nous reprenons le Solent mais dans l’autre sens cette fois-ci, et faisons une halte photo au pieds du phare des Needles avant de rentrer sur Cherbourg ou nous attendent nos remorques

 

La traversée s’effectuera sur une mer d’huile. Nous croiserons quelques « porte container » et autres ferry ainsi que tout un tas de détritus flottant dont un magnifique fauteuil de bureau à roulettes …

 

 

Gibbule à parcouru 170 milles nautiques à une moyenne de 22/25 nœuds environ et le Yamaha 200 HPDI à consommé 181 litres de super. C’est vraiment bien un moteur moderne …

Visitez album ! + de 300 photos cliquez-ici du "pneu" comme vous n'en avez jamais vu !

 

Reportage

Philippe Nivez

e-mail

 

Mise en ligne sur pneuboat.com le 01 août 2004